Le café de brassband.fr

Parlons Brass Band

Vous n'êtes pas identifié.

#1 23-03-2008 02:04:16

Benoit
Membre
Date d'inscription: 22-11-2006
Messages: 92
Site web

Championnat de France - Règlement

Chers Passionnés de Brass Band,

D'année en année, le championnat de France prend de l'ampleur et conquiert de plus en plus de public. Il évolue et tente de corriger les imperfections de l'année précédente. Bref, il prend peu à peu de la maturité. Pourtant une chose reste constante : il soulève toujours autant de polémiques (sur ce forum par exemple) ! Il y en a sur les membres du jury, les dates, le lieu, les programmes, l'organisation, le matériel... Une grande part des critiques est fondée et même salutaire pour l'évolution du championnat.

C'est en lisant le dernier débat lancé par Luigi Pacicco que j'ai pris conscience de l'importance des "règles du jeu". En effet, l'organisation d'un tel concours implique d'avoir un règlement fort qui puisse garantir à tous les participants la plus grande équité. C'est le cas sur plusieurs points évoqués par Luigi comme pour le lieu du concours, la date, les types d'instruments autorisés, etc...

Je me suis donc lancé dans la lecture du règlement disponible sur le site de la CMF (ou en cliquant ici).

Je dois avouer que ce n'est pas tout à fait l'idéal que j'imaginai...

Pour moi, les règles fédératrices d'un tel championnat devraient avoir deux objectifs :
1) Garantir la justice entre les compétiteurs
2) Inciter le mouvement brass band à prendre de l'ampleur et à s'élever le haut possible

Or l'impression qu'il me reste du document actuel après quelques lectures est tout autre ! D'abord, j'ai la désagréable pensée que les organisateurs de ce concours compensent leurs méconnaissances du mouvement brass band  par une sorte de leçon dont l'intitulée serait "qu'est qu'un brassband ? mode d'emploi".
Franchement, les spécialistes français du brass band se trouvent de l'autre coté du règlement ! Ce ne sont pas ceux qui l'écrivent (même s'ils peuvent y contribuer), mais ceux qui passent le concours et qui vivent le brass band au quotidien !!! Le role de la CMF n'est pas de leur apprendre ce qu'est un brass band et avec quels intruments joués ! Pourquoi ne pas imposer une marque d'instrument et un type d'embouchures tant qu'on y est...

On s'est assez battu pour que l'euphonium ou le tuba mi bémol puisse co-exister en paix dans le paysage français avec les saxhorn-basses ou les tubas en Fa (en rappelant partout que l'important, c'est avant tout la qualité du musicien et le type d'instrument dont il joue) pour tomber aujourd'hui dans l'extrême inverse !
mad

ARTICLE II-2 :

Configuration souhaitée :

1 Cornet soprano
9 Cornets
1 Bugle
3 Saxhorn altos
2 Barytons
2 Euphoniums
2 Trombones
1 Trombone basse
2 Tubas (en Mib)
2 Tubas (en Sib)
3 Percussionnistes

(Notez au passage l'amusant amalgame entre les instruments de musique et les musiciens qui en jouent puisqu'ils finissent cette liste par "3 percussionnistes" à la suite d'une liste d'instruments. A ma connaissance, un percussionniste est bien un être humain et non un instrument de musique...)

Le paradoxe ce trouve entre "configuration souhaitée" (et donc non imposée) et la mention de l'article suivant : "[...] sans y comprendre d'autres instruments".
Or c'est une contradiction directe : soit on "souhaite", soit on impose ! En tout cas, il ne faut pas surtout pas jouer le double jeu de Mr Dazas, 1er vice président de la CMF, dans sa réponse à Luigi : "Le deuxième point évoqué concerne les saxhorns basses sib et mib. Il est vrai que le règlement des brass-bands est très strict mais je pense que le jury sera relativement bienveillant sur ce point. " En effet, que vaut le règlement si même un vice président de la CMF nous dit qu'on peut passer outre !!!

La volonté manifeste de dire "ce que doit être un brass band" empiète inutilement sur la part de liberté qui appartient aux ensembles participants.

J'ai vérifié, même le règlement du championnat d'Europe n'impose pas un type d'instrument particulier. Il appartient à chaque brass de satisfaire au mieux la pensée du compositeur et donc de respecter la nomenclature. C'est aux membres du jury à faire respecter ce principe en se basant sur ce qu'ils entendent. Le fondement même de la séparation des pouvoirs interdit à ceux qui font les rèlgles (pouvoir législatif) d'influencer une décision de justice délivrée par les membres du jury (pouvoir judiciaire).

De plus, cela prouve le manque total de "culture brass band" de ceux qui ont rédigé ce règlement. Il existe en effet des pièces (y compris de concours) qui font appel à des instruments spéciaux non cités dans cette liste allant des flûtes aux instruments traditionnels celtes en passant tout simplement par la trompette (au son plus clair). David King, chef de légende du YBS, disait lui même qu'il commandait des pièces pour brass brass avec 4 trombones et, en plus du pupitre d'altos, des cors français pouvant enrichir les sonorités du groupe.

Ce paradoxe n'est qu'un exemple parmi beaucoup d'autres incohérences présentes dans ce texte. De plus, beaucoup d'éléments qui devraient y figurer en sont absents. Je crois qu'il est important d'ouvrir un dialogue sur les limites et les enjeux d'un tel règlement afin de pouvoir proposer un nouveau texte à la commission Brass Band de la CMF qui sera le fruit d'un débat ouvert à tous.

Pour finir, la lecture du document actuel me laisse un autre goût amer. Bien que la plupart des membres de la commission brass band font leur boulot avec la seule volonté de voir le mouvement brass band grandir en France, la lecture de quelques articles me font penser que certains tentent de tirer la couverture vers leurs ensembles en pratiquant un certain protectionnisme. Et ça, c'est minable et dangereux !

sad

Je vous souhaite à tous bonne lecture et bonne réflexion,

A bientôt,
Benoit


Celui qui pose une question risque cinq minutes d'avoir l'air bête.
Celui qui ne pose pas de question restera bête toute sa vie.

wink

Hors ligne

 

#2 31-03-2008 13:10:32

ManInBrass
Membre
Date d'inscription: 31-01-2008
Messages: 87

Re: Championnat de France - Règlement

Bonjour.

A la lecture de ton analyse, je me pose quelques questions : est ce qu'il n'y a que le passage sur la nomenclature qui pose problème (car tu as l'air de ne parler principalement que de ça) ou y a t'il d'autres points dont tu voudrais faire grief ? Si c'est le cas pourrais-tu les expliquer afin d'alimenter le débat.

En tant que puriste, ma préférence serait qu'on respecte le nombre exact et le type d'instrument pour cet ensemble, si particulier au niveau de la formation et du timbre. Si tant est qu'il existe vraiment une règle d'or inscrite dans un manuscrit poussiéreux tout en haut d'une vieille étagère perdue dans une salle d'archive... big_smile

Pour finir :

Benoit a écrit:

Notez au passage l'amusant amalgame entre les instruments de musique et les musiciens qui en jouent puisqu'ils finissent cette liste par "3 percussionnistes" à la suite d'une liste d'instruments. A ma connaissance, un percussionniste est bien un être humain et non un instrument de musique...

Si on veut chipoter, je te ferais remarquer qu'un musicien jouant de la trompette (par exemple) peut être appelé tout simplement "Trompette". Ex : je suis trompette à tel orchestre.  wink

Musicalement


As du Brass du Cons de Douai cool

Hors ligne

 

#3 31-03-2008 16:38:23

Olivier
Membre
Date d'inscription: 22-11-2006
Messages: 39

Re: Championnat de France - Règlement

Avec le Brassage Brass Band nous avons été directement concerné par le point du règlement concernant l'instrumentation.
Lors de notre 1ere participation au championnat de France en 2006 nous avions un cor qui jouait une partie de 2nd alto.
J'ai appris plus tard que certaines personnes auraient souhaité que nous soyons sanctionnés pour ceci. Ces personnes ne faisaient même pas partie du jury, ce qui prouve que c'est l'aspect visuel qui a choqué. Or le règlement de l'époque ne stipulait pas qu'il ne devait pas y avoir d'autres instruments que ceux référencés dans la liste de la configuration souhaitée. Le dilème était simple : soit on acceptait un corniste parmi-nous soit on n'assurait pas la partie de 2nd alto. Nous avons choisi la 1ere option et aujourd'hui encore nous le referions.
Moi aussi je suis pour que l'on respecte la nomenclature exacte surtout dans le cadre d'un concours mais pour un ensemble débutant ce n'est pas toujours évident de trouver certains instruments ou instrumentistes.
Etant donné que le mouvement du brassband est très jeune en France je pense qu'un peu de souplesse serait la bienvenue. D'autant que tous les responsables de brassband que j'ai rencontré font tout leur possible pour arriver à cette nomenclature type.

Hors ligne

 

#4 31-03-2008 19:31:55

Olivier
Membre
Date d'inscription: 22-11-2006
Messages: 39

Re: Championnat de France - Règlement

D'ailleurs il vient juste de me revenir à l'esprit que dans la section B du dernier championnat d'Europe c'est un brassband italien qui a gagné et ils jouaient les parties d'alto avec des cors. Ce qui n'a pas choqué le jury puisqu'ils ont gagné...

Hors ligne

 

#5 01-04-2008 12:22:34

ManInBrass
Membre
Date d'inscription: 31-01-2008
Messages: 87

Re: Championnat de France - Règlement

Oui c'est vrai.
Je suis d'accord sur le fait qu'un brass débutant puisse aligner de tels instruments. C'est légitime.

Mais ça me fera toujours un pincement au coeur de voir des instrument autres lol big_smile. Je dis ça mais je conçois que ce soit dur de trouver des personnes jouant l'instrument demandé, au brass de douai nous avons le problème au niveau des barytons (il y même un euphonium qui joue une des parties).

Musicalement.


As du Brass du Cons de Douai cool

Hors ligne

 

#6 08-04-2008 14:41:10

Benoit
Membre
Date d'inscription: 22-11-2006
Messages: 92
Site web

Re: Championnat de France - Règlement

Salut à Tous

Tout d’abord je souhaiterai répondre à ManInBrass.

Le passage concernant « percussionnistes / percussions » n’est en rien une critique faite au règlement mais un clin d’œil à un abus de langage effectivement courrant. A titre personnel, je ne dis pas « être tuba » mais « être tubiste », voire « jouant le tuba ».

Ce que je souhaitais passer dans mon premier message, c’est que la rédaction d’un règlement, ce n’est pas écrire quelques règles copiées à droite et à gauche parce que ça fait bien auxquelles on ajoute quelques points qui nous arrangent. Si je n’ai pas cité beaucoup d’exemples soumis à controverse dans le document actuel c’est parce que mon but n’est pas de le détruire point par point mais de fournir une réflexion qui permette d’aboutir à la présentation d’un nouveau règlement à la commission Brass Band.

Néanmoins, là où tu as raison (si tu me permets de te tutoyer), c’est que pour débattre il faut parler de points concrets. Pour cela je vous propose une série de questions auxquelles je tente de répondre, et où vos différents points de vue sont évidemment les bienvenus. N’hésitez pas non plus à soulever d’autres questions auxquelles je ne pense pas dans l’immédiat.

Le règlement est-il un texte permanent gravé dans le marbre qui fait autorité à chaque championnat de brass band ou doit-il être mis à jour, amélioré et soumis à la commission brass band chaque année ?

Actuellement il y a un paradoxe sur ce point : Sur la première page, il est indiqué « Règlement 2007 », autrement dit « règlement ponctuel », et le premier article parle de la date de tous les concours qui correspond à un « règlement permanent ».

Personnellement, je penche pour la solution d’un règlement corrigé, enrichie et validé chaque année par les membres de la commission afin de palier aux problèmes des éditions précédentes. La preuve, c’est dès le premier article du règlement 2007, le texte est décrédibilisé par le changement de date de cette année, dont nous avons abondamment parlé !

Le choix de la date du concours ne doit pas être géré par le règlement mais directement par la commission brass band de la CMF en partenariat avec le comité d’organisation du championnat.

Cela m’amène directement à la question suivante :

A quoi doit servir le règlement et où sont ses limites ?

J’ai déjà tenté de répondre dans mon premier message :

Benoit a écrit:

Pour moi, les règles fédératrices d'un tel championnat devraient avoir deux objectifs :
1) Garantir la justice entre les compétiteurs
2) Inciter le mouvement brass band à prendre de l'ampleur et à s'élever le haut possible

Je reconnais que c’est bien joli et certes un peu bateau ; je vous propose donc de décliner cette vaste question en d’autres plus précises :

Pensez vous que la liste du matériel de percussions mise à disposition des compétiteurs doit figurer dans ce texte comme c’est le cas actuellement ?

Evidemment non, cela doit faire partie d’un autre document réaliser par le comité d’organisation du championnat et distribué aux inscrits. Au même titre, il doit y figurer les horaires, les détails de l’organisation de la journée et diverses informations qui participent au bon déroulement du championnat.

Les modalités d’inscription au concours doivent-elles figurer le document ?

Il s’est créé un brass band constitué d’élève du CNSMD de Lyon. Ils souhaitent participer au prochain championnat et pour cela, conformément au règlement, ils doivent au préalable se faire classer. Ils ont donc écrit à la CMF pour lui poser deux questions : Comment se faire classer et comment s’inscrire ? Au bout d’un mois, ils n’ont toujours aucune nouvelle, même pas un petit mail pour leur confirmer une bonne réception. Est-ce normal ?

N’importe quel musicien qui passe des concours pourra confirmer que c’est en lisant le règlement que l’on apprend quelle est la date limite d’inscription, où s’adresser et quels sont les frais à payer. Pour l’instant la seule chose qui figure dans le texte c’est que les brass bands qui souhaitent participer doivent être adhérents à la CMF, rien d’autre…

Les musiciens d’un brass band peuvent-ils jouer dans plusieurs ensembles qu’ils soient dans la même catégorie ou dans une autre ?

Actuellement rien dans le texte interdit à un musicien de jouer dans plusieurs brass bands.
Je pense qu’un musicien ne devrait pas être autorisé à jouer dans différents brass bands de la même catégorie par contre qu’il pourrait participer à un brass band d’un autre niveau. Beaucoup de musiciens de la catégorie supérieure du championnat encourage le mouvement brass band en France en jouant dans des ensembles moins forts et devraient donc être autorisés à concourir avec eux.

Faut-il imposer un effectif et une nomenclature ?

J’ai choisi cet exemple dans mon premier message car en lisant le règlement actuel, j’avais l’impression que ceux qui ont rédigé ces articles proposaient plus une « leçon de brass band » destinée à eux-mêmes qu’une véritable réflexion sur ce point. Je suis d’accord avec Olivier, le jury juge avant tout une performance musicale et non un parc instrumental. Un bon jury est capable de discerner derrière un paravent un cor français d’un tuba alto. Ca sonne vraiment différemment. Par contre, je le met au défi de faire la différence entre un tuba mi bémol et un tuba en fa…

Voici une anecdote racontée par le célèbre tubiste international et chef de brass band non moins réputé, James Gourlay : En tant qu’ardent défenseur du tuba mi bémol, il eut un débat avec l’un de ses confrères (pro-tuba en fa) avec qui il faisait un jury pour un grand concours international. Comme il y avait un paravent, ils ont fait le pari de deviner qui jouait le fa et qui jouait le mi bémol juste en les écoutant. Résultat : non seulement il n’étaient pas d’accord sur la liste, mais à la fin chacun d’eux s’est trouvé être loin de la réalité.

Moralité : laissons le jury se baser sur ce qu’ils entendent « musicalement » sans contraindre les participants à des instruments précis définis par le règlement.

Par contre sur la question de l’effectif, je serai certainement plus conservateur que le texte actuel.
(Ca plaira certainement au « puriste » ManInBrass wink)

Les partitions de concours sont écrites pour 28 musiciens. Actuellement, le règlement autorise uns brass band à osciller entre 20 et 35 musiciens. Avec 20 musiciens, ça fait 8 parties non jouées et avec 35, il est possible de mettre 11 tubas !!! Imaginez le son des basses…

La règle en vigueur dans tous les championnat internationaux me parait plus appropriée : 32 personnes en comptant le chef.

Chef : 1
Cornet Soprano : 1
Cornet Solo : 4
Cornet Repiano : 1
Cornet II : 2
Corent III : 2
Bugle : 1
Alto : 3
Baryton : 2
Euphonium : 2
Trombone : 2
Trombone Basse : 1
Tuba : 2
Contre-Tuba : 2
Percussions : 3

Total : 29

Ca veut dire qu’en jouant chaque partie on peut ajouter 3 musiciens où l’on veut. Généralement un 5ème cornet Solo, un second bugle pour les pièces comme « Music of the Spheres » de Sparke ou « Apocalypse » de Bourgeois, et un renfort dans le deuxième rang des cornets ou un troisième contre-tuba.

Au passage je souligne une règle absurde du règlement :

Les formations devront se présenter avec les seuls musiciens inscrits sur le livret confédéral d’identité. Cependant, privées d’exécutants habituels en cas de force majeure, elles seraient autorisées à pourvoir à leur remplacement dans la limite de 10% de l’effectif total. Dans ce cas un état nominatif des musiciens remplaçants, avec indication des musiciens remplacés, serait remis au jury avant les épreuves.

Et que faites vous de paravent et de l’anonymat ???...

Un brass band peut-il concourir avec n’importe quel chef ?

La règle sous entend que non puisqu’elle précise :

Si une société est en mesure de prouver qu’elle est dirigée en permanence par deux chefs, elle peut être, lors d’un concours, conduite par ces deux titulaires, dont les noms et la qualité devront figurer dans le livret confédéral d’identité.

Dans tous les championnats européens les brass bands sont libres de concourir avec n’importe quel chef. C’est d’ailleur souvent pour eux l’occasion d’être « tirer vers le haut » en organisant une semaine intensive de travaille avec un grand chef qui aboutit sur le concours. C’est ainsi qu’en 2003, le Scottish Co-Band a pu arriver 4ème du concours européen sous la direction de Nick Childs, chef du Black Dyke. Le Stavanger également a fait souvent appel à des chefs prestigieux comme David Childs. Chaque année, James Gourlay ou Franck Renton sont sollicités pour diriger des brass bands différents au Royal Albert Hall.

Le choix de la pièce « au choix » doit-il être complètement libre ?

Actuellement, certaines règles contraignent le choix de la pièce libre :

- Il est interdit de jouer une pièce déjà interprétée dans les trois années précédant le concours.
- Le champion de France n’a pas le droit de jouer la pièce imposée du championnat d’Europe pendant trois ans.

Cette deuxième règle, clairement « anti-Aeolus », donne l'impression d'avoir était ajouté par des brass bands qui ont peur de se faire écraser par le niveau du concours. C’est franchement petit et débile ! De toute façon, ça pas empêché Aeolus de l’emporter largement en 2007 !!!

Je pense qu’il ne devrait y avoir aucune limite à la pièce au choix car cela crée des situations où certains brass bands ne peuvent pas jouer des pièces que d’autres pourraient interpréter. De plus, si un brass band joue par exemple « Music of The Spheres » et que l’année suivante ils ne sont que deux dans cette catégorie et l’un d’entre eux joue « Music of the Spheres », ce sera forcément l’autre brass band et donc l’anonymat du concours ne vaut plus rien !

Je vous rappelle que le Yorshire Building Society Band qui a dominé le championnat d’Europe pendant une dizaine d’années, a interprétait en pièce au choix le « concerto grosso » de Derek Bourgeois deux ans d’affilés.

Il ne peut y avoir plus d’un champion par championnat.
En cas d’ex æquo, le Président du jury aura voix prépondérante pour décider qui des Brass Bands sera décrété Champion de l’année. Il représentera la France au championnat européen l’année suivante.

Dans les autres championnats, c’est la note de la pièce imposée qui prévaut sur celle de la pièce au choix et seulement à ce moment là, la voix du président tranche.

Je pense qu’il devrait également figurer une règle interdisant à une personne d’être jury pendant deux années consécutives.
Un jury ne fait jamais l’unanimité puisque chaque année il fait forcément des « malheureux ».

Depuis la création du concours, c’est David Read qui fait office de spécialiste. Personnellement je n'ai pas à me plaindre, la dernière fois que j’ai participé au championnat avec Aeolus on a gagné, néanmoins je pense qu’il serait normal de changer. L’association Européenne des Brass Band propose une liste de jurys. Pourquoi ne pas l’utiliser ?

Il y a encore beaucoup de points dont nous pouvons débattre…

A bientôt et vive le brass band,
Benoit

Dernière modification par Benoit (08-04-2008 14:55:15)


Celui qui pose une question risque cinq minutes d'avoir l'air bête.
Celui qui ne pose pas de question restera bête toute sa vie.

wink

Hors ligne

 

#7 11-04-2008 10:24:54

ManInBrass
Membre
Date d'inscription: 31-01-2008
Messages: 87

Re: Championnat de France - Règlement

Merci pour ta réponse

Oui, je te permets de me tutoyer. [mode private joke on] si tu ne m'a pas encore reconnu, souviens toi l'été dernier (...) à Evian, un corniste roux... [mode private joke off]

Sinon, wahou, ça c'est de la réponse ! Je suis d'accord avec ce que tu dis, mais je dois bien avouer que je me suis pas moi-même penché sur ce fameux règlement.
J'essayais d'ajouter un peu d'eau à ce débat qui me paraît intéressant et dont on pourrait parler des heures et des heures.
A mon avis, comme le concours est assez récent, il me semble qu'il y a encore quelques réglages à faire avant qu'il ne fonctionnes à plein régime. Il reste à espérer que les dirigeants passent de temps en temps faire un tour sur ce forum.

Pour finir :

Benoit a écrit:

vive le brass band

Moi aussi !


As du Brass du Cons de Douai cool

Hors ligne

 

#8 15-04-2008 07:57:17

Benoit
Membre
Date d'inscription: 22-11-2006
Messages: 92
Site web

Re: Championnat de France - Règlement

Salut ManInBrass,

Comment vas tu depuis l'année dernière ?
Retournes-tu à Evian cette année ?
N'hésite pas à m'écrire directement par mail pour me donner des nouvelles : benmeurin@nordnet.fr

Si les "dirigeants", comme tu les appelles, ne passent pas de temps sur ce forum, c'est pas grave car on leur proposera directement un nouveau texte à la prochaine réunion de commission.

Ce qui est plus important c'est que si les gens passionnés qui font, vivent et font vivre le brass band en France construisent ensemble le monde musical dans lequel ils veulent évoluer sans se laisser guider par des règles arbitraires. Il est facile de critiquer chaque année quand passe le championnat, mais il est encore plus facile de le faire sans essayer d'améliorer les choses !

Benoit


Celui qui pose une question risque cinq minutes d'avoir l'air bête.
Celui qui ne pose pas de question restera bête toute sa vie.

wink

Hors ligne

 

#9 20-04-2008 17:46:19

ManInBrass
Membre
Date d'inscription: 31-01-2008
Messages: 87

Re: Championnat de France - Règlement

J'ai fini par lire le règlement.
Pour moi, en ce qui concerne le début, je pense que ce n'est qu'un copier/coller du règlement pour harmonie/chorale/batterie fanfare. D'où des fois, des incohérences vis à vis des particularités d'un brass band.


As du Brass du Cons de Douai cool

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Nous recherchons des soutiens financiers
Contactez-nous !
L'association qui fait vivre brassband.fr est reconnue d'utilité publique. Vos dons sont déductibles des impôts à hauteur de 66%.